Crise Financière: Est-ce le Moment d’Acheter?

crise financiereLa grande question du moment, pour ceux qui ne sont pas [encore] ruinés et qui ont du cash. Ma réponse est claire et sans appel: NON, ce n’est pas encore le moment d’acheter et de rentrer sur les marchés.

Pour quelles raisons?

En préambule, je rappelle que je ne me place pas dans une optique de trading en intraday ou à court terme. La très grande volatilité actuelle (voir indicateur VIX) offre de belles opportunités d’aller/retour pour les plus téméraires. Mais je ne m’intéresse pas à cette partie. Mon analyse porte sur un investissement à moyen/long terme.

La tentation de se « refaire »…

Je comprends que l’on puisse être « tenté ». « Ça a tellement baissé », « ça ne va pas aller plus bas » etc… Et pourtant, il faut lutter contre cette pulsion. On a déjà eu ce genre de phénomène. Entre 2000 et 2003 notamment. Pour exemple, Alcatel qui cotait EUR 95 au plus haut. Une fois la baisse enclenchée, il y a avait toujours des gros « malins » qui pensaient faire une bonne affaire en achetant à EUR 30 (« ça n’ira pas plus bas »). Puis à EUR 20, puis à EUR 10, EUR 5 etc… 

… Au détriment de toute logique

Je ne comprends pas la logique de ceux qui veulent à tout prix se replacer maintenant en essayant d’anticiper un bottom… Vouloir anticiper un bottom est une grosse erreur. Ce qui est dans un premier temps un coup de dé (« allez je rentre! ») se transforme à coup sûr en « bon, je vais moyenner à la baisse », voire « pas grave, c’est un placement à long terme »… lol.

Identifier un bottom se fait toujours à postériori; jamais avant. Un bottom est toujours re-testé et confirmé. Attendre la confirmation pour se positionner = ne pas confondre vitesse et précipitation. Ensuite, un bottom se fera avec des volumes. Or, pour le moment, les seuls volumes conséquents sont à la baisse.

Ma stratégie est simple… Attendre et accumuler du cash. Cette forte baisse des marchés offrira des opportunités au moins aussi fortes. Mais pour ça il faut savoir être patient, attendre et surtout ne pas utiliser et gaspiller son cash.

Quand? Je ne sais pas, je ne prédis pas l’avenir, je ne suis pas devin, je ne lis pas dans les cartes ni dans le marc de café. Je me contente de suivre la tendance. En cas de retournement, on aura largement le temps de rentrer.

Et seuls ceux qui auront encore du cash pourront bénéficier pleinement d’un retournement. Pas ceux qui auront asséché leur cash en moyennant à la baisse plusieurs mois auparavant et qui se retrouveront avec des prix de revient ridicules.

Il y aura des opportunités. Il faut juste savoir être patient. La pyschologie de l’investisseur est particulièrement importante, surtout en ces temps où les émotions sont exacerbées.

Publicités