Crise Financière: Ils nous avaient prévenu!!!!

A l’heure de la psychose (et donc peut-être du rebond!), je me suis penché sur les « gourous » de la Finance; ceux qui avaient anticipé la crise et son ampleur; certains depuis des années mais avec un mauvais timing. Qui sont ces gourous et quel crédit (ahhh le mot affreux!) peut-on leur accorder?

Un gourou a forcément une connotation péjorative… « Un gourou désigne communément en Occident un maître à penser, ou plus généralement une personne qui réunit des adeptes. » Les adeptes sont là: dans le milieu financier, on appelle ça plutôt les moutons de panurge. Ces « maître à penser » prêchent la bonne parole depuis des années; et pourtant personne n’a rien vu venir.

Qui sont ces « Gourous » de la Finance?

Il faut savoir qu’il beaucoup de gourous, particulièrement aux USA. On pourra citer pelle-mêle: Robert Prechter, Warren Buffet, Georges Soros ou encore du très médiatique et excité Jim Cramer. Il y a quelques jours, je découvrais aussi Nouriel Roubini qui a annoncé sa prophétie dès 2006.

Nouriel Roubini va même plus loin aujourd’hui en annonçant une fermeture prochaine des Bourses jusqu’à deux semaines, face aux ventes paniques des hedge funds.

Le problème est qu’il est très difficile de faire la part des choses dans ces concerts de prophéties et analyses. Le site « Advisory Group » tente même de faire un classement des performances des « gourous ». Certains sont chaudement habillés pour l’hiver!

Arrêtons nous aussi un instant sur le cas du gourou Robert Prechter, connu du « milieu » depuis des années, voire des décennies. En Novembre 2007, sur ce blog, je postais un article relatant les déboires de ce gourou qui pourtant, quelques années auparavant, était encensé par tout le monde. Il faut dire aussi qu’il avait eu le très mauvais goût d’être baissier pendant les années 2003-2007. Sa vision à long terme ne faisait plus recette, forcément. Pourtant, il y a 9 mois, il annonçait lui aussi le krach actuel…

Dans un autre registre, Ian Gordon (adepte des cycles de Kondratieff) annonçait fin 2007 la chute à venir des marchés, avec un scénario apocalyptique. Mieux encore, en Juillet 2002 (!!!), il annonçait l’hiver glacial selon les cycles de Kondratieff. Vous pouvez lire l’intégrale de l’interview de 2002 ici.

Tout cela était donc semble-t-il prévisible et… attendu; un certain nombres de « gourous » financiers semblent avoir raison. Cela va bien tendu à l’encontre du fait que les marchés soient considérés comme « irrationnel ». Ce terme revient souvent pour parler de la chute actuelle et brutale des marchés financiers. Et pourtant…

Quel Crédit accorder à ces « Gourous » de la Finance?

A l’exemple de Robert Prechter, on encense aussi vite que l’on brule. Il est fort à parier que Robert Prechter remontera très prochainement dans le classement du site « Advisory Group ». Il y a énormément de publications et il est très difficile de faire la part des choses, à moins de tout lire. Je pense qu’il est intéressant de garder les yeux grand ouverts et de na pas s’enfermer dans une seule logique. Ramené à notre petite échelle, ce n’est pas parce qu’on a acheté une action qu’il faut s’enfermer dans la seule perspective qu’elle va monter. Pour les gourous, c’est pareil. Les adeptes ont tendance à suivre aveuglement des analystes, des journaux financiers – qui disent tout et son contraire – sans prendre le temps de garder la tête froide et les yeux grand ouverts.

Quelles Prédictions pour demain?

Si on fait un rapide tout d’horizon des avis et conseils, on pourra trouver de tout. Nouriel Roubini continue à être particulièrement pessimiste pour la suite. Pour Ian Gordon, l’hiver des cycles de Kondratieff ne fait que commencer. D’autres voit déjà un plancher se former avec un rebond à suivre… A ce jour cependant, personne à ma connaissance n’ose repasser « haussier » sur les marchés financiers.

A titre personnel, tout cela m’intéresse mais je me contente de suivre la tendance, pas de l’anticiper.

Publicités