Portrait de Nikolai Dmitrijewitsch Kondratieff

Kondratieff

Nikolai Dmitrijewitsch Kondratieff (1892 – 1938) est un économiste soviétique célèbre pour sa théorie des cycles économiques. Il est mort fusillé au Goulag où il avait été déporté à la fin d’un procès initié par Staline.

Kondratiev fut membre du parti SR sous le tsarisme. Pendant la révolution russe de février 1917, il fut adjoint au ministre du Ravitaillement des gouvernements Lvov et Kerensky. Dans les années 1920, il est le brillant directeur de l’Institut des Conjonctures Economiques au Commissariat du Peuple aux Finances. Son passé, mais aussi ses théories gênantes démontrant que le capitalisme reprendrait son expansion après chaque crise, lui valut les foudres de Staline. En 1930, Kondratiev fut un accusé-vedette du procès truqué du « Parti Industriel », une conspiration imaginaire dont on l’accusa d’être un pivot. Condamné à la déportation au Goulag, il y mourut sept ans plus tard, fusillé pendant les Grandes Purges.

Au cours des années 1920, Nikolaï Kondratieff a émis l’hypothèse de l’existence de cycles longs à partir de séries chronologiques des prix de gros au Royaume-Uni et aux États-Unis de 1790 à 1920.

Bien que ses conclusions présentent certaines faiblesses (traitement statistique contestable de certaines données, non convergence des cycles dans tous les pays), Kondratieff est devenu célèbre pour sa thèse de cycles récurrents tous les 30 à 60 ans (1792-1850, 1850-1896, et 1896-1940) dont la phase ascendante est caractérisée par une forte croissante et une prise de risque élevée des entreprises, qui se multiplient (entreprises de type familial). La phase B ou descendante (appelée dépression) souvent accompagnée de phénomènes critiques ponctuels (ex: crise des années 20) est caractérisée par une hausse du chômage et une concentration des entreprises pour survivre face à la crise.

Source: wikipedia

Une autre présentation (en anglais) est disponible ici