Faut-il ou non shorter le Pétrole?

Cours Pétrole Juin 2008
Cours Pétrole Juin 2008

Cela fait maintenant plusieurs années que le Pétrole grimpe suite à une probable spéculation déraisonnable. La hausse s’est faite dans une indifférence quasi générale et cela n’a jusqu’ici pas affecté les Economies Mondiales. Cependant le prix du pétrole ($140 le baril) commence à susciter de sérieuses inquiétudes dans plusieurs pays avec des grêves, manifestations, voire émeutes. Et pas seulement dans les pays en voie de dévelopement ou émergents. Le prix du pétrole commence à inquiéter les gouvernements, institutions et fait la Une des médias…

Serait-donc le début de la fin? A savoir la fin de la hausse, de la spéculation… Souvent c’est lorsqu’on commence à en parler que c’est trop tard – Analyse Contrarienne. Serions en train de vivre un retournement à la baisse du prix pétrole? Fin de la spéculation mais quid de la demande mondiale? « Baisse » de la demande en Chine?

Bien trop tôt pour parler d’un éventuel retournement, d’autant plus que mon objectif n’est pas de prédire l’avenir mais de suivre la tendance. Techniquement, en weekly, les indicateurs et le chandelier weekly indiquent que la hausse pourrait laisser place à une baisse au moins à court terme. Simple correction ou retournement, seul l’avenir nous le dira.

Pétrole – Délires Spéculatifs

J’avais déjà utilisé ce titre sur un article de mon ancien blog, en 2005 [lien]. Le baril était à l’époque à $62 le baril et on se demandait déjà quelles seraient les conséquences pour l’Economie Mondiale… en 2004 déjà, un Economiste disait que si le baril atteignait les $70 le baril, ce serait « un choc réellement catastrophique«  qui entrainerait une crise.

eco3-112107.jpg

Aujourd’hui le baril frôle les $100 le baril. On ne se pose même plus la question de savoir si c’est un problème d’offre versus demande. Personne ne sachant exactement quelles seront les capacités pour les décennies à venir. Les cartels mafieux du Pétrole profitent donc à fond du fait qu’il n’existe aucun organisme indépendant pouvant réguler ou tenter de canaliser la spéculation actuelle (qui a commencé il y a au moins 3 ans). Aucun chiffre fiable, on lit de tout et son contraire; impossible de s’y retrouver donc.

Qui tirent les ficelles? Les pays producteurs certainement… Une minorité prend donc le risque de mettre l’Economie Mondiale en péril. Je ne veux pas sombrer dans le misérabilisme cataclysmique mais jusqu’ici les marchés semblent avoir absorbés la hausse du Pétrole sans broncher. Cela ne peut pas durer éternellement.

Dans de nombreux pays, l’inflation se fait de plus en plus visible; notamment dans les pays émergents. Car les seuls à vraiment payer le prix de cette hausse sont les consommateurs, en bout de chaine. Entre les producteurs et les consommateurs, une série d’intermédiaires qui ne font que répercuter cette hausse.

Lien pour suivre le graph daily/weekly du crude oil